Groupe LASER de la S.F.D

Déclaration anonyme d'Effets Secondaire imprévu (cf n°1 et 2 )

Nature de l'effet secondaire :

Technique responsable de l'ES : (cf explication n°5 )

EXPLICATIONS

(1) Un effet secondaire « imprévu » doit être différencié des suites prévisibles, habituelles d’une technique : par exemple, les effets secondaires précisés au patient, préalablement au traitement, n’en sont pas.

Ainsi, on peut exclure les érythèmes post lasers persistant quelques jours, le purpura d’une photothermolyse sélective, l’œdème transitoire d’un laser vasculaire, l’œdème folliculaire d’un laser épilatoire, les croutelles (voire le suintement d’une durée de quelques jours) d’un laser fractionné ablatif, les croutes d’une durée de quelques jours d’un Q Switched, etc.…

En théorie, ces effets secondaires transitoires et bénins ont été précisés dans la feuille d’information remise au patient lors de la réalisation du devis préalable et de la remise du consentement éclairé…

(2) Les techniques ici concernées sont : les lasers, les lampes pulsées, les LED, la photothérapie dynamique, les ultra-sons, les radiofréquences, la cryolipolyse.
Ce questionnaire du Groupe Laser ne concerne pas les techniques d’injection…

(3) En cas d’infection, préciser le type d’infection (herpès ? candidose ? staphylocoque ? etc.…), son évolution, et si un traitement préventif avait été réalisé (ex. : antiviral pour herpès…), ainsi que le traitement anti-infectieux prescrit, son délai d’efficacité, sa durée de prescription.

(4) Sont définis "Evénements Indésirables Graves " les conséquences d'une pathologie apparaissant à la suite d’un traitement, et figurant dans la liste ci- après : - décès quelle qu'en soit la cause,

  • hospitalisation liée à la pathologie apparue,
  • prolongation d’hospitalisation liée à la pathologie apparue,
  • invalidité ou incapacité résultant de la pathologie apparue,
  • menace vitale quelle qu'en soit la cause,
  • apparition d'un cancer,
Ce, même si la relation de cause à effet avec les traitements est apparemment exclue.

(5) Préciser le type de technique (ex. : LCP, Alexandrite, RF bipolaire, IPL, etc.…), la marque, le modèle, le type de refroidissement épidermique associé (si pertinent), les paramètres (énergie, durée d’impulsion, type de pièce à main, etc.…)