Cryolipolyse

Dernière mise à jour le 1er juin 2017

 

QU’EST-CE QUE LA CRYOLIPOLYSE ?

La technique de cryolipolyse parfois aussi appelée Coolsculpting™ (nom commercial du premier appareil, développée par la Harvard Medical School et le Wellman Institute de Boston) est une technique médicale non invasive de traitement des amas graisseux localisés par le froid.

 

COMMENT FONCTIONNE LA CRYOLIPOLYSE ?

L’amas graisseux va être aspiré dans une petite cavité en silicone, où il sera ainsi exposé à un froid intense et contrôlé pendant une durée prédéterminée.

Cette exposition au froid aura pour effet d’engendrer une destruction sélective des seules cellules graisseuses, car celles-ci sont plus sensibles au froid que les tissus environnants. Progressivement, des cellules graisseuses vont s’éliminer par le phénomène d’apoptose, pour être recyclées en d’autres cellules ou composants du corps humain. Il n’y a pas de destruction immédiate de cellules par nécrose. Cette élimination se poursuivra de manière progressive au cours des trois mois suivant la séance.

 

LA CRYOLIPOLYPSE EST-ELLE DOULOUREUSE ?

La cryolipolyse n’est pas une procédure douloureuse et se réalise au cabinet sans anesthésie.

Une sensation d’inconfort est ressentie lors des 1ères minutes de traitement, liée au phénomène d’aspiration. Cette sensation disparaît rapidement lors de la phase de refroidissement qui a des vertus antalgiques.

Après la séance ; on peut observer le même type de douleur qu’après une séance intense de sport (à type de courbatures), plus rarement des sensations de brûlures superficielles modérées.

Il n’a pas d’éviction sociale, il n’est pas utile de pratiquer des soins spécifiques après la séance

 

LA CRYOLIPOLYSE EST-ELLE DANGEREUSE ?

La cryolipolyse est une procédure extrêmement sûre lorsqu’elle est bien réalisée, encadrée par un dermatologue sérieux et avec un appareil fiable. Attention à bien choisir le praticien qui la réalise, en fonction de sa compétence, et du matériel dont il dispose, car plusieurs cas de brûlures sévères avec nécrose profonde ont été décrits, suite à l’utilisation de certains matériels peu fiables, mais revendiquant une action de cryolipolyse. Votre praticien vous précisera le type précis de matériel dont il est équipé.

 

Les principaux effets secondaires recensés sont mineurs, bénins, et réversibles : ecchymoses, œdème, induration, inconfort abdominal, brûlures superficielles, pertes de sensibilité, toujours transitoires.

Quelques cas de hernies liées à l'aspiration ont également été décrits ce qui contre-indique la technique chez les patients ayant subi une intervention de chirurgie digestive sur la zone d'aspiration.

 

La destruction sélective de la graisse sous cutanée peut parfois accentuer l’impression de relâchement, même s’il a été montré que la technique avait plutôt tendance à tonifier la peau. De la même manière, des irrégularités peuvent parfois survenir, pouvant être corrigées par des séances complémentaires.

Enfin quelques cas exceptionnels d'hyperplasie graisseuse paradoxale (l'inverse de l'effet souhaité, avec une accentuation de l’ordre de 20% du bourrelet traité) ont récemment été rapportés avec certains dispositifs. Leur fréquence est estimée autour de 1 cas sur 2000 à 7000.

Des études ont montré que, bien que la graisse détruite soit évacuée par voie sanguine, il n’existait pas de modification du cholestérol dans le sang, car l’effet est progressif, étalé sur 3 mois environ.

 

QUI PEUT BÉNÉFICIER D'UNE CRYOLIPOLYSE ?

La cryolipolyse s’adresse à des personnes ayant des amas graisseux de taille modérée. Cet amas graisseux doit être suffisamment limité pour pouvoir être aspiré dans le transducteur appliqué sur le bourrelet. Ceci sera évalué au préalable par votre médecin.

Les meilleures indications sont les bourrelets abdominaux médians et latéraux (« poignées d’amour ») et le dos. D'autres zones peuvent être traitées : cuisses, genoux, ou d’autres zones pouvant être aspirées dans le dispositif.

Certains appareils permettent également, grâce à des pièces à main de traitement spécifiques, de traiter la face latérale externe des cuisses (« culotte de cheval »), le double menton ou les pseudo-gynécomasties chez l’homme (hyperplasie graisseuse des seins chez l’homme).

La peau d'orange ou le relâchement isolé, la cellulite à capitons (petits dépressions cupuliformes) ne sont pas de bonnes indications, mais peuvent être améliorées par d’autres techniques. Enfin, en aucun cas, une séance de cryolipolyse ne doit se substituer à un régime, si celui-ci s’avérait nécessaire et réalisable.

 

AU BOUT DE COMBIEN DE TEMPS PEUT-ON VOIR L'EFFET ?

L’effet est en général visible 2 mois après le traitement, mais peut s’accentuer jusqu’au 6ème mois.

 

EST-IL POSSIBLE DE GARANTIR UN RÉSULTAT PARFAIT ?

La technique permet en une séance une diminution moyenne de 20% de la graisse de la zone traitée. 90% des patients sont objectivement répondeurs et satisfaits.

Les facteurs pouvant générer des résultats insuffisants sont parfois prévisibles : mauvaise indication et/ou appareil peu fiable, mauvaise hygiène de vie et surtout alimentaire. Comme après les liposuccions si la ration alimentaire est trop riche en sucres ou en gras le tissu adipeux peut se ‘’regonfler’’…

Très rarement (2à 3% ?) même en se mettant dans les meilleures conditions, les résultats peuvent être insuffisants voire nuls possiblement du fait de facteurs génétiques engendrant des cellules graisseuses moins sensibles au froid que pour la moyenne des individus.

 

COMBIEN DE SÉANCES FAUT-IL PRÉVOIR ?

L’effet est habituellement visible dès la 1ère séance. Il est néanmoins possible d’améliorer les résultats par 1, voire 2 séances supplémentaires.

 

 

QUELS SONT LES AVANTAGEs DE LA CRYOLIPOLYSE SUR LA CHIRURGIE ?

La cryolipolyse est moins efficace que la chirurgie, en particulier sur de gros bourrelets, mais présente certains avantages. Le principal est son caractère non invasif qui va permettre un traitement au cabinet sans anesthésie, sans douleur et sans cicatrices. L’autre avantage est lié à la progressivité de la destruction graisseuse qui limitera le phénomène de relâchement et d’irrégularité de la peau en regard des zones traitées. Ces phénomènes de ‘’sacs’’ vides ou de ‘’vagues’’ sont parfois significatifs après liposuccion.

 

QUELLES SONT LES PERSONNES HABILITÉES À PROPOSER UN TRAITEMENT DE CRYOLIPOLYSE ?

Seuls les médecins sont autorisés à utiliser les appareils de cryolipolyse. Votre dermatologue a été formé à l’utilisation de cette technique médicale, non invasive certes, mais qui, comme toute technique efficace peut provoquer des résultats négatifs en cas de mauvaise utilisation.

 

 

 

Cette fiche d’information recommandée par le Groupe Laser de la Société Française de Dermatologie peut vous être remise par votre dermatologue. Si elle ne suffit pas à l’établissement d’un devis, elle concoure à donner au patient une information suffisamment claire.

 

La consultation d’information donne des explications claires sur les résultats escomptés, les effets secondaires et les complications possibles. Il n’y a pas de remboursement par la sécurité sociale ni d’arrêt de travail pour ces soins esthétiques. Les prix sont essentiellement fonction de la surface à traiter. Le coût global est à évaluer avec le patient et fait l’objet d’un devis signé.

Une fiche de conseils et de soins ou ordonnance post-opératoires sont remises au patient avec les coordonnées du médecin.

 

 


Télécharger la fiche