Photo réjuvénation photodynamique (PR-PDT)

Dernière mise à jour le 1er juin 2017

 

La photothérapie dynamique (PDT) topique est une technique précieuse en dermatologie, efficace et sûre, pour le traitement de lésions précancéreuses ou cancéreuses superficielles étendues pour lequel elle est remboursée par l’assurance maladie. Elle est également intéressante dans d’autres pathologies dermatologiques bénignes comme l’acné ou pour le rajeunissement (on parle de photo réjuvénation photodynamique) mais alors hors remboursement. Cette PR-PDT s’adresse particulièrement aux personnes à peaux claires au niveau des zones exposées et abimées par le soleil (visage, décolleté, dos des mains mais aussi avant-bras, jambes parfois). Elle va améliorer le teint, les taches, la texture de la peau, certaines ridules notamment périorbitaires et certaines pré-kératoses solaires.

 

Mécanismes d’action

La crème (Metvixia* Galderma) contient un principe actif photosensibilisant qui se concentre plus dans les cellules modifiées, abimées par les UV au fil des ans. On l’applique sur la zone à traiter durant un temps variable appelé temps d’incubation, selon l’importance du vieillissement, le nombre de taches et la source lumineuse utilisée.

Après ce temps d’incubation à l’abri de la lumière, la source lumineuse va ‘’activer’’ le Metvixia et les phénomènes de photothérapie dynamique engendrés vont permettre la destruction des cellules abimées qui ont préférentiellement concentré le produit. Les tissus sains sont respectés. Il s’agit d’un traitement ciblé, sélectif. Des phénomènes secondaires d’amélioration des dommages cellulaires induits par le soleil au cours de la vie et de remodelage du collagène sont également mis en route. Cliniquement on observe une amélioration d’éventuelles lésions précancéreuses (kératoses fines et pré-kératoses solaires) mais aussi de la rugosité de la peau, du teint, de la texture (tonifiée, plus douce, moins de tiraillements), des taches, de fines ridules notamment de la patte d’oie et parfois de rides plus profondes. Ces améliorations ont été également retrouvées sur des histologies (prélèvements de peau examinés au microscope avant et après des séances), simples ou associés à des marquages immuno-histochimiques d’activité très fiables.


 

Protocoles

Ils sont variés et surtout « personnalisables » en 1 ou plusieurs séances (souvent 2 sont nécessaires), nécessitant une présence plus ou moins longue au cabinet.

Le médecin vous interroge, vous examine, vous explique et choisit avec vous le meilleur protocole pour votre cas :

-          Photo réjuvénation dite ‘’conventionnelle’’ : crème appliquée 3h puis activation par LED rouge

-          Photo réjuvénation par lumière pulsée : crème 2 à 3h puis activation par lumière polychromatique pulsée

-          Photo réjuvénation par lumière naturelle du jour (« daylight » pour les zones à traiter, mais avec protection par écran solaire adapté de toutes les autres parties du corps !!!) : crème 30 mn puis exposition continue 2h à la lumière du jour

-          Photo réjuvénation « intensifiée » : laser CO2 fractionné, microneedling ou sandpaper abrasion douce (qui créent des brèches dans la barrière cutanée), crème 1 à 2h puis source lumineuse variable (LED, Lumière pulsée, lumière du jour)

-          Photo réjuvénation « avancée » (utilisation de 2 sources lumineuses) : laser CO2 fractionné, microneedling ou sandpaper abrasion douce, crème 1 à 2h, lumière pulsée puis LED rouge pour finir de consommer le photosensibilisant

 

Contre-indications :

Peau bronzée, peau trop mate, peau noire

Grossesse de principe mais en général ce n’est pas le même âge !

Certains médicaments qui fragilisent la peau, traitements dits photo sensibilisants comme certains anti-inflammatoires ou antibiotiques pour les infections urinaires, ou anciens traitements comme les sels d’or pour des rhumatismes…Vous devez absolument signaler au médecin toute prise de médicaments

 

Effets secondaires :

C’est un peu le point délicat de cette technique !!!

Immédiats pendant l’activation lumineuse par LED : douleurs intenses durant l’illumination par LED et l’on préfère souvent utiliser les lumières pulsées (moins douloureuses) ou la lumière du jour (indolore)

Retardés : maximaux au 3ème jour et plus ou moins intenses et persistants (5 à 8-10 jours), identiques pour toutes les sources lumineuses, fonction du protocole utilisé, des dégâts solaires présents et de la sensibilité de la peau de chacun

-          Rougeurs et gonflements intenses 2 à 3j

-          Croûtes et desquamation durant 7 à 10 jours (effet « pseudo-peeling »)

 

Complications :

Au-delà des effets secondaires ‘’attendus’’ des 2 premières semaines, la PDT est reconnue par contre dans toute la littérature scientifique pour ses excellents résultats cosmétiques et les complications sont vraiment exceptionnelles : allergie au Metvixia, infection (et l’hygiène des mains pour appliquer les soins post-actes est importante), rougeurs intenses prolongées mais toujours transitoires, pigmentation brune post-inflammatoire parfois également prolongée (2-3 à 6 mois) mais toujours transitoire, difficultés de cicatrisation pour les peaux extrêmement âgées et fragiles, persistance de lésions anormales et évolution naturelle vers des cancers superficiels de peau (insuffisance d’efficacité)


 

 

Conséquences pratiques : soins post-opératoires

Application au moins 2 fois/jour d’une crème cicatrisante jusqu’à cicatrisation complète

Ne jamais enlever, gratter, frotter des croûtes

Zone périorbitaire : Collyre et compresses de sérum physiologique glacé les premiers matins, dormir demi-assis pour diminuer les gonflements des yeux le matin

Protection du soleil totale tant qu’il y a des rougeurs puis efficace pour ne pas que les taches et autres lésions récidivent trop vite …

Mais aussi application régulière de cosmétiques anti-âge actifs (antioxydants, vitamine A acide ou dérivés…) pour limiter l’évolution du vieillissement car le rajeunissement « photodynamique » est une belle cure de Jouvence mais hélas pas encore éternelle et des séances d’entretien sont à prévoir (rythme et nombre variables en fonction de l’âge, des antécédents…)

La consultation d’information donne des explications claires sur les résultats escomptés, les effets secondaires et les complications possibles. Cette fiche d’information vous a été remise et fait office de consentement aux soins que vous devez signer

Le nombre de séances proposé est variable en fonction de la localisation, du grade de vieillissement et du type de la peau (en général 1 à 2 séances espacées de 1 mois, puis si nécessaire entretien annuel ou tous les 2 ou 3 ans)

Les prix sont essentiellement fonction de la surface à traiter et ne comprennent pas le prix de la crème Metvixia photo sensibilisante (210 euros environ) à acheter sur ordonnance à votre pharmacie, hors remboursement.

Par exemple :

PR-PDT visage conventionnelle ou LPP simple : 180 € TTC/séance

PR-PDT visage intensifiée par laser fractionné et LPP : 240 € TTC/séance

PR-PDT intensifiée et lumière du jour visage : 150 € TTC

Le coût global est à évaluer avec le patient et fait l’objet d’un devis signé

 

 

 

Cette fiche d’information recommandée par le Groupe Laser de la Société Française de Dermatologie peut vous être remise par votre dermatologue. Si elle ne suffit pas à l’établissement d’un devis, elle concoure à donner au patient une information suffisamment claire.

 

La consultation d’information donne des explications claires sur les résultats escomptés, les effets secondaires et les complications possibles. Il n’y a pas de remboursement par la sécurité sociale ni d’arrêt de travail pour ces soins esthétiques. Les prix sont essentiellement fonction de la surface à traiter. Le coût global est à évaluer avec le patient et fait l’objet d’un devis signé.

Une fiche de conseils et de soins ou ordonnance post-opératoires sont remises au patient avec les coordonnées du médecin.

 

 

 

 

                                 


Télécharger la fiche